Le 30 mai 2018, à l’initiative de la CAF et à destination des Centres sociaux et Espaces de Vie Sociale du Cher se tenait une formation consacrée à « la participation des habitants », thème récurrent et arlésienne de trente ans de Politique de la ville. Elisabeth Boilot, formatrice, et Marc Stoquert, administrateur de C’est possible Autrement y assistaient.

On ne peut parler de participation des habitants (prendre part et prendre sa part), si nous ne sommes pas nous-mêmes dans la même logique de partage d’information, de mutualisation, d’échanges de savoirs…

C’est pourquoi le 29 juin 2018, dans les locaux de l’association, et ouverts à tous (salariés et bénévoles), les deux autres formatrices de notre association et trois de ses bénévoles-administrateurs ont bénéficié d’un riche et dense travail de présentation d’Elisabeth, qui à la fois a restitué (avec le soutien de Marc) ce qu’elle avait retenu de cette formation et l’a mis en perspective avec l’évaluation sur la participation que notre association avait récemment rendue à la CAF (accessible dans la partie documentaire du site de C’est possible Autrement, https://www.se-former-autrement.org/wp-content/uploads/2018/06/Evaluation-interm%C3%A9diaire-de-lagr%C3%A9ment-EVS-2016-2020.pdfhttps://www.se-former-autrement.org/). Elle a ainsi pu mettre en évidence des convergences stimulantes entre certains apports de la formation reçue et des données de notre travail d’évaluation,et apporter bien d’autres éléments de réflexion, utiles tant à notre démarche d’Organisme de formation qu’à celui de l’Espace de Vie Sociale.

La présentation d’Elisabeth est accessible à tous sur le site de C’est Possible Autrement : https://www.se-former-autrement.org/documentation/documentation_al/

Ce fut un temps de partage, de réflexion commune, de mutualisation des pratiques et des questionnements, avec rigueur et en toute liberté. Temps aussi de respiration, de convivialité, de bonne humeur, et tout a fini comme il se doit par un grignotage au soleil de fin d’après-midi devant le local, et dans la satisfaction de tous et toutes. Un grand merci à Elisabeth qui a « essuyé les plâtres » avec bonheur, et a d’emblée porté la première de ces Rencontres à un beau niveau d’exigence.

Ce fut une première, ce ne sera pas la dernière !

Tant il apparaît vital pour tous et toutes de « lever le nez du guidon », de sortir de l’urgence de l’action, de nous rencontrer et de mieux nous connaître, de construire en notre sein une culture commune, faite de l’expression de nos différences légitimes de sensibilité, d’approches, de parcours, de postures, d’expériences…, qui ne peuvent que s’enrichir les unes des autres, et réciproquement.

Nous nous proposons et vous proposons de récidiver régulièrement ces temps de remue-méninges participatif, avec des thèmes et sous des formes à définir ensemble.

A bientôt donc, plus nombreux, aussi motivés, autour d’un « gai savoir » !

Bernard